• Nicolas Coursault

La 1ère bataille de Châtel-sur-Moselle 19-21 juin 1940





La bataille de Châtel-sur-Moselle, 19, 20 et 21 juin 1940


La bataille de Châtel-sur-Moselle va opposer pendant trois jours des unités motorisées allemandes de la 8e Panzerdivision au GRDI 26 en charge de la défense de la ville.

Les 80 hommes de cet escadron tiendront leurs positions jusqu’à l’épuisement de leurs munitions, perdant 47 de leurs camarades. Près de 165 immeubles sont détruits à Châtel, par les bombardements et l’incendie qui s’ensuit.

Lors de la reddition de la garnison de Châtel, un officier allemand a déclaré à ses adversaires vaincus :

« Si nous avions rencontré partout une résistance aussi marquée que celle qui nous a été opposée à Châtel, aucun Allemand ne serait actuellement sur le territoire français. »

Impressionnés par l’héroïsme des Français, les vainqueurs leur font les honneurs de la guerre en présentant les armes.

Une citation à l’ordre du jour de l’Armée a été accordée au GRDI 26 dont voici le libellé :

« Escadron d’élite qui aux ordres de son chef, le capitaine de Bellerive, s’est distingué dès le début de la Campagne 1939-1940, en particulier au nord de Bitche, puis sur la Lauter.

Les 19, 20 et 21 juin 1940, à Châtel-sur-Moselle, il parvint malgré la violence d’attaques ennemies appuyées d’artillerie, de chars et d’aviation, sous l’impulsion des lieutenants Mairesse et Mehu, à interdire à l’ennemi le passage à gué de la rivière et conserva, après des combats acharnés, la totalité de ses positions.

Pris à revers et encerclé par un régiment motorisé, les survivants faits prisonniers, après avoir épuisé leurs dernières cartouches, s’imposèrent à l’admiration de l’ennemi. »

Sources :

« La seconde guerre mondiale dans le pays d’Epinal » (rédaction Duchêne Romaric)

« Histoire d’une noble et fière cité Vosgienne : Châtel-sur-Moselle » par André Jannor.

« Du barbelé à la liberté » de Marcel Rollet.

Témoignages du lieutenant Henri Méhu et du cavalier Bruno Arienti.











Solstice 40 retrace notre passé, celui de nos aïeux venus d'ailleurs et qui ont combattus sous nos couleurs. Le cavalier Bruno Arienti, né en Italie, s'est battu à Châtel-sur-Moselle, pour y défendre l'honneur de la France.


Retrouvez le récit de cette bataille et les évènements qui ont précédés et suivis dans les communes de Moriville et Nomexy.