Né en 1975 à Montélimar et féru d'histoire, Nicolas Coursault se passionne dès son plus jeune âge pour les récits des oubliés, ceux qui tissent nos racines enfouies dans nos mémoires collectives. Philatéliste et généalogiste amateur, il entame des études en licence d'histoire avant de partir pour une année de césure.

1996 est l’année des voyages, traversant l’Australie, parcourant l’Afrique Australe et l’Amérique centrale. Ses projets sans lendemain vont du professorat au Botswana, à planteur de pêches au Costa Rica, ou encore organisateur de raids en moto d’enduro, parachutiste dans l'armée... Autant d’expériences qui enrichissent son horizon.

Devenu père d’une petite fille, il s'installe en Suisse allemande pour y créer sa première véritable entreprise, dans la construction de piscines.

La famille s’agrandit de quatre enfants et le retour dans la Drôme natale s’impose. En 2018, il se lance dans l'écriture. Témoigner et redonner vie aux sacrifiés, aux illustres inconnus, tels sont les fils conducteurs de ses romans. Après Gaborone, roman autobiographique sur ses voyages, il publie Solstice 40 en 2020. Écrivain de romans historiques et biographies de soldats inconnus, mais pas que...

Gaborone, premier roman de Nicolas Coursault
Nicolas Coursault ledauphine
Gaborone Nicolas Coursault 1.jpg
Vieux livre

A PROPOS DE

CountryMan-Gaborone.jpg